Premier lauréat de la Bourse commémorative Stéfan Sinclair

C’est avec grand plaisir que nous annonçons le premier lauréat de la bourse commémorative Stéfan Sinclair. Doctorant à l’université de Toronto, Arun Jacob a présenté au comité d’évaluation un dossier exceptionnel dans le domaine de la théorie critique des humanités numériques. Le comité tient à souligner la qualité de son projet de recherche, de ses lettres de recommandation et de ses nombreuses publications. En se servant des outils numériques pour critiquer les structures administratives à l’université, l’approche de Jacob incarne l’esprit de Stéfan Sinclair qui refusait les formes traditionnelles de la production du savoir.

Arun Jacob (il/lui) est étudiant de doctorat dans la faculté des sciences de l’information à l’université de Toronto où il travaille dans le domaine de concentration des « Médias, Technologies, Culture ». Son projet de recherche examine la manière dont les techniques et technologies de la gestion des données à l’université informent nos relations socio-culturelles, nos expériences et nos savoirs. La publication la plus récente d’Arun “Follow The Ho Chi Minh Trail: Analyzing the Media History of the Electronic Battlefield” a paru dans la revue Interdisciplinary Digital Engagement in Arts & Humanities (IDEAH) Vol. 2, no. 1. Il est aussi l’auteur de l’article “Punching Holes in the International Busa Machine Narrative,” paru dans le collectif Alternative Historiographies of the Digital Humanities (Punctum Books, 2021), dirigé par Dorothy Kim et Adeline Koh. Avec Nadine Boulay, Ashley Caranto Morford, Kush Patel, et Kimberly O’Donnell, il a écrit l’article “Transforming DH Pedagogy” (Digital Studies/le Champ Numérique 2020).

La bourse Stéfan Sinclair est conçue pour appuyer une personne qui étudie à un cycle supérieur et qui oeuvre à la croisée des sciences humaines, des langues, de la littérature et de l’informatique et qui a besoin d’une aide financière. Chaque année, une personne se verra attribuer une bourse d’environ 2500$ pour l’aider à payer les frais de scolarité universitaire à la mémoire de Stéfan Sinclair. La famille et les amis de Stéfan Sinclair soutiennent cette bourse en son honneur.

Stéfan Sinclair était professeur au département des langues, des littératures et des cultures de l’Université McGill, spécialisé dans les humanités numériques, l’analyse et la visualisation de textes. Parmi ses nombreuses réalisations, signalons Voyant (créé en partenariat with Geoffrey Rockwell), une suite d’outils d’analyse de textes accessible par navigation et Bon Patron, (créé en partenariat avec Terry Nadasdi) un correcteur de grammaire française, utilisé par des millions d’individus chaque année. Stéfan Sinclair a énormément contribué au développement des humanités numériques tant au Canada qu’à l’international.

L’authenticité et l’humilité faisaient partie intégrante de Stéfan. Il s’engageait autant avec collègues et étudiant.e.s d’une manière gentille, bienveillante, attentionnée, généreuse et respectueuse, toujours prêt à offrir son soutien et à rendre service. Dans sa poursuite de ses buts professionnels, son style de leadership favorisait la collaboration et il était un ardent défenseur des étudiant.e.s.

Le comité d’évaluation de la bourse commémorative Stéfan Sinclair